La vallée de Viñales, à un peu moins de 200km à l’ouest de la Havane, offre certains des plus beaux paysages de Cuba.

Vallée de Viñales - mogotes

L’endroit est connu pour ses « mogotes », collines émergeant du sol presque verticalement, et apportant un relief tranchant avec les horizons cubains plutôt plats.

Vallée de Viñales - mogotes

La région, essentiellement agricole (et touristique !) …

Plantation de tabac, vallée de Viñales - Cuba

… est restée largement hors d’atteinte de la mécanisation …

Plantation de tabac, vallée de Viñales - Cuba

… et le travail dans les champs est particulièrement pénible.

Plantation de tabac, vallée de Viñales - Cuba

La culture principale est le tabac.

Plantation de tabac, vallée de Viñales - Cuba

Les paysans cultivateurs sont rudes, mais très intéressés à faire découvrir leur travail et leur mode de vie aux touristes (en essayant de vendre quelques cigares au passage… 😉)

Plantation de tabac, vallée de Viñales - Cuba
Plantation de tabac, vallée de Viñales – Cuba

Plantation de tabac, vallée de Viñales - Cuba

 

Le village de Viñales est essentiellement consitué d’une rue principale totalement tournée vers le tourisme …

Viñales - Cuba

… mais dans l’ensemble la vie reste très traditionnelle. Le transport est encore souvent basé sur la force musculaire …

Viñales - Cuba

… et même quand il est mécanisé, on reste loin de notre luxe occidental.

L’église et sa place marquent le centre du village …

Viñales - Cuba

… où les gens du coin et les touristes convergent pour essayer de se connecter au réseau WiFi contrôlé par le gouvernement (à l’aide de carte à gratter à acheter au magasin d’Etat).

A propos, à Cuba, les parapluies sont essentiellement utilisés pour se protéger du soleil (au moins pendant la saison sèche…)

Scène de rue, Viñales - Cuba

Même ici, le coiffeur est un fan du Barca !

Open air barber in Viñales village - Cuba

La côte au nord de Viñales est jolie. L’île de Cayo Levisa en particulier, à une trentaine de minutes de bateau de la côte, est un bon exemple de paradis des Caraïbes…

Cayo Levisa - Cuba

Elle n’a pas été gâchée par les constructions ou par le commerce. Les seules personnes qui arpentent la plage avec quelque chose à vendre sont ces deux gusses, qui essaient de fourguer leurs noix de coco fraîchement cueillies.

Si vous marchez une centaine de mètres au-delà de la zone touristique (voir ci-dessus), vous avez grosso modo la plage pour vous tout seuls…

Cayo Levisa - Cuba

Si vous cet article vous a plu, merci de le partager ! Et les commentaires sont toujours les bienvenus.
Et si vous lavez aimé, vous aimerez aussi sans doute les autres de la série :

Mes premières impressions de Cuba, comprenant en particulier mes photos préférées – l’article à lire en priorité ! 😉

Retour aux années 50 dans La Havane contemporaine

Retour au XIXème siècle et nature sauvage – Trinidad et sa région

Santiago de Cuba, la rebelle du sud-est 

A suivre !
Didier.