Découvrir Cuba est une expérience extraordinaire et un régal pour les yeux. Ce qui m’a le plus frappé initialement, c’est la couleur.
Des couleurs vives, gaies, partout, depuis les porches des maisons dans la campagne …

Vibrant colors in Cuba

… jusqu’aux rues de Trinidad et d’ailleurs.

Colorful fashion in Cuba
Colorful streets in Cuba

En comparaison, notre univers semble vraiment terne et fade !
Ensuite, Cuba propose cet extraordinaire sentiment de voyager dans le temps, de retourner dans les années 60…

Night street scene in La Havana, Cuba

… ou même avant, que ce soit dans les villes …

Traffic in Havana street, Cuba
Traffic in Trinidad street, Cuba

… ou dans les campagnes, qui n’ont quasiment pas été touchées par la mécanisation.

Farming in Viñales, Cuba - Tobacco plantation

Dans les centres historiques des villes principales, on trouve de superbes exemples d’architecture coloniale, restaurés avec soin (même si les couleurs guimauve attestent d’une certaine « mise à jour »…) …

Street scene in Cienfuegos, Cuba

… mais dès qu’on s’éloigne de quelques rues au delà de ces centres touristiques, les vénérables bâtisses redeviennent plus représentatives de la culture cubaine …

Colorful and decrepit Havana, Cuba

… et, encore un peu plus loin, on peut facilement trouver des scènes dignes de films post-apocalyptiques…. and, a little bit further afield still, historical buildings turn into vibrant decay reminiscent of post-apocalyptic sets.

Colorful and decrepit Havana, Cuba – Havana • La Havane • La Habana – 2018

Comme vous l’avez déjà peut-être remarqué, Cuba est aussi un paradis pour les amoureux des belles voitures.
Les voitures américaines d’avant l’embargo US (1962) ont été entretenues avec grand soin, et, comme il est interdit de les faire sortir de l’île (sort partagé par la majeure partie de la population), elles représentent une proportion importante du relativement petit nombre de voitures que l’on voit dans les rues (on croise aussi des Trabant de l’époque soviétique, mais franchement celles-là n’attirent pas autant l’attention ni l’admiration…)

Colorful and decrepit Havana, Cuba – Havana • La Havane • La Habana – 2018

Certaines sont même, comme le revendiquent leurs propriétaires, en meilleur état que quand elles sont arrivées pour la première fois à Cuba, car elles ont été « mises à jour » avec les dernières peintures métallisées, des freins à disque, du son quasi hi-fi, des éclairages LED, etc.

50s American car in Cuba

Elles attirent évidemment l’attention des touristes, et les plus belles d’entre elles sont typiquement des taxis haut de gamme essayant de vendre des balades / visite de La Havane.

50s American car in Havana, Cuba

Tout ça est furieusement romantique, et ce couple de jeunes mariés l’a bien compris.

Romantic Havana, Cuba

Un autre aspect qui m’a immédiatement frappé est… l’absence complète de pub, où que ce soit à Cuba !
En fait, ce n’est pas totalement vrai, si l’on inclut la propagande politique du régime pour la révolution cubaine, et le culte de la personnalité de ses héros, Fidel Castro et Che Guevara en particulier. Ça, c’est absolument partout, et pas de façon particulièrement subtile. Pour cette partie de l’article, je vous suggère d’écouter en bande son Hasta Siempre Commandante, dans la version moderne et populaire de Nathalie Cardone, ou, pour un aperçu de la propagande encore actuelle, dans une version plus traditionnelle)
Le long des routes … [« Patria o Muerte ¡Venceremos! » – « La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons ! »] …

"Patria o Muerte ¡Venceremos!" - "Homeland or Death - We Will Win!"

… sur les murs des villes, en version grandiose sur la facade du ministère de l’intérieur de La Havane … [« Hasta la Victoria Siempre » – « Toujours, jusqu’à la victoire »]

"Hasta la Victoria Siempre" - "Ever Onward to Victory", or "Until the Final Victory" - Havana, Cuba

… presque raisonnable en taille mais toujours aussi mégalo à Cienfuegos… [« Che – Caballerio Sin Tacha y Sin Miedo » – « Che, chevalier sans peur et sans reproche » ]

"Che - Caballerio Sin Tacha y Sin Miedo" - "Che, Knight Without Fear and Without Fault" - Cienfuegos, Cuba

… de façon plus modeste sur des murs anonymes … [« Yo Soy Fidel » – “Je suis Fidel”, façon “Je suis Charlie”… que l’on voit fleurir à tout bout de champ]

"Yo Soy Fidel" - "I Am Fidel" - Cienfuegos, Cuba

…. et même dans les endroits les plus improbables, comme l’effigie mythique du Che sur le tablier de ce coiffeur, ou sur le t-shirt de cette jeune femme.

Street scene in Havana, Cuba

Je n’ai jamais vu la ligne officielle du parti être remise en cause, sauf (et encore de façon assez discrète) sur ce mur d’une ruelle de la vieille Havane :

[Pour plus d’infos sur la photo mythique d’origine d’Alberto Korda, « Guerillero Heroico », voir par exemple ce reportage de RFI ou cet article Wikipedia] 

Dans l’ensemble, les cubains m’ont frappé par leur dignité,

Pensive in Santiago De Cuba

leur force de caractère,

Market scene in Havana, Cuba

leur gentillesse,

Kind in Havana, Cuba

leur générosité,

leur énergie,

School children in Havana, Cuba

et leur résilience.

Street scene in Santiago de Cuba

Bien qu’un petit nombre de familles cubaines aisées aient un très bon niveau de vie …

Beautiful interior in Santiago de Cuba

… avec du personnel à leur service, rappelant l’ère coloniale …

… et que le système éducatif semble excellent …

Shcool in Santiago de Cuba

… permettant à Cuba de se hisser parmi les pays ayant les plus hauts niveaux d’alphabétisation (plus de 99%) …

… Cuba est un pays très pauvre.

Child in Trinidad, Cuba

Dans les magasins d’Etat, des coupons sont échangés contre les denrées de bases telles que le pain, le riz, les haricots, le sucre, le café, etc.

Shop in Santiago de Cuba

Cependant, les pénuries sont fréquentes, et des queues se forment souvent devant les échoppes. Celles-ci sont très différentes de ce dont on a l’habitude dans nos pays occidentaux. Chaque magasin vend très peu de produits, et le choix est quasi inexistant.

Shop in Santiago de Cuba

La viande est une denrée rare et luxueuse, disponible chez de petits bouchers, et sur les étals de rares marchés – mais ni les uns ni les autres ne répondraient à nos attentes.

La majeure partie du commerce semble se faire dans la rue, où l’on peut trouver à peu près tout, des légumes …

Street selling Havana, Cuba

… aux fruits …

Street selling in Santiago de Cuba

… fournitures scolaires diverses (y compris carnets à l’effigie du Che !), sucettes …

Street selling in Santiago de Cuba
Street selling in Santiago de Cuba

… tuyaux et raccords …

Street selling in Santiago de Cuba

… et même services d’horlogerie.

Watch repair in Havana

Le rhum, un autre ingrédient clé de la vie à Cuba, est également vendu et consommé dans la rue.
Cependant, la façon dont les cubains le font …

Rum stand in Havana

… est très différente de l’expérience proposée aux touristes.

Les cubains font face à la pénurie et aux défis majeurs auxquels ils sont confrontés avec une incroyable débrouillardise et créativité.

Motorbike repair on the street in Santiago de Cuba

Pour les jeunes, comme dans la plupart des pays, être « cool »  et avoir le style est très important, tant pour les filles …

Teenagers in Santiago de Cuba

… que pour les garçons …

Cool dude in Havana

… même si les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des intentions et espoirs 😊

A Cuba aussi, les grandes marques occidentales sont très recherchées, et sont des marqueurs indéniables de statut…

… et les jeunes en particulier déploient beaucoup d’efforts pour être en bonne forme physique, souvent avec des résultats enviables.

Peut-être encore plus que dans le reste du monde, les cubains ont une relation amour-haine avec leur encombrant et dominant voisin, les Etats Unis.
Si certains semblent proches de la pâmoison … 

USA admirer in Havana, Cuba
DSC_5009

… d’autres ont une perception bien plus réaliste. [« They Don’t Care About Us » – « Ils s’en foutent de nous »]

"They Don't Care About Us" - street art in Havana, Cuba
DSC_5019

Le son, la musique et la dance jouent un rôle central dans la vie cubaine …

Street sound in Havana, Cuba

… partout, et en particulier dans les rues.

Street band in Santiago de Cuba

Si les générations plus âgées tendent à se déhancher sur des musiques traditionnelles telles que le son cubain, le mambo, le cha-cha, et ce qui est devenu la salsa, les plus jeunes préfèrent le rythme du reggaeton.

La musique et la danse sont parmi les attraits principaux de Cuba pour les touristes également, qui ne manquent pas d’opportunités pour se mêler à la population locale, pour quelque pas …The music and dance is a key draw for tourists as well, and opportunities to mingle with locals …

Dancing in the street in Santiago de Cuba

 … ou  un peu plus.

Le sport est également central dans la vie cubaine, et le foot est énorme, en tant que pratique…

Playing soccer in the street in Santiago de Cuba

… et en tant que spectacle. Une grande partie de la population est fan du Barca, et les matchs européens sont suivis quasi religieusement.

Proud team in Santiago de Cuba

Dans une autre catégorie, les dominos sont également une activité très répandue, et les parties dans les rues suscitent souvent des échanges passionnés.

Playing dominos in Santiago de Cuba

Enfin, Cuba est aussi un pays de paysages somptueux …

Viñales mogotes scenery

… de superbes jungles tropicales …

El Rocio waterfall, Guyarana park, Cuba

… et de plages paradisiaques, ce qui en fait, à mon avis, une destination exceptionnelle.

Cayo Levisa island, Cuba

Je conclurai ce premier article sur Cuba par ces mots emprunts de sagesse peints sur cette porte de garage à Trinidad :

Inspiring writing in Trinidad, Cuba

« La personne la plus riche n’est pas celle qui a le plus, mais celle qui a besoin du moins »
« Les gens les plus heureux ne sont pas ceux qui ont le meilleur de tout, mais ceux qui savent tirer le meilleur de ce qu’ils ont »

Un parfait résumé de mon expérience de Cuba.

Si vous cet article vous a plu, merci de le partager ! Et les commentaires sont toujours les bienvenus.
Et si vous lavez aimé, vous aimerez aussi sans doute les autres de la série :

Retour aux années 50 dans La Havane contemporaine

Retour au XIXème siècle
et nature sauvage – Trinidad et sa région

Santiago de Cuba, la rebelle du sud-est 

A suivre !
Didier.